Petite et moyenne hydraulique

Indicateurs sur la zone d’action

Données monographiques :

  •  Zone présaharienne Sud-Atlasique
  •  Superficie totale             : 7,7 million Ha (4 provinces)
  •  Superficie irriguée          : 60.000 Ha (0,8%)
  •  Terrains de parcours     : 3,5 million ha (45%)

Statut et structure foncières :

  •  Nombre d’agriculteurs : 60.000
  •  95%  des terres irriguées Melk
  •  Superficie moyenne/exploitation : 0,86 ha réparti en 5 parcelles
  •  90 % des exploitations ont une superficie inférieure à 5 ha

Ecosystème :

  •  4 bassins versants : Ziz, Gheris, Guir et Maider
  •  3 zones écologiques : de montagne, intermédiaire et de plaine.

  • Prise en compte des Programmes de développement (Plan Maroc vert, PNEEI, PEI, Programme de Gestion et de Protection de l’Environnement PGPE, Programme Energies renouvelables du Maroc, …) pour une meilleure valorisation et rentabilisation des aménagements ;
  • Adaptation des interventions au Plan Directeur d’Aménagement Intégré des Ressources en Eaux du bassin Sud-atlasiques  (Approche territoriale);
  • Recherche d’une implication accrue des bénéficiaires et de la société civile depuis l’identification et le choix des projets jusqu’au suivi et le fonctionnement des ouvrages  (Approche participative).

Objectifs globaux

  • Amélioration des revenus des agriculteurs,
  • Lutte contre la pauvreté,

Objectifs spécifiques

  • Amélioration de la mobilisation des eaux de surface et des eaux souterraines,
  • Incitation à l’économie de l’eau,
  • Protection des terres agricoles et des infrastructures hydro-agricoles,
  • Encouragements et promotion de l’investissement.

POTENTIALITES EN EAUX

BASSIN VERSANT POTENTIEL MOBILISABLE (Mm3) POTENTIEL MOBILISE (Mm3) TAUX DE MOBILISATION (%)
EAUX DE SURFACE 536 386 72%
ZIZ 223 211 95%
GHERIS 125 106 85%
GUIR 188 69 37%
EAUX SOUTERRAINES 186 93 50%
TOUS BASSINS 186 93 50%
TOTAL 722 489 68%

Eaux de surface

Le taux de mobilisation :

  • Dans le Ziz : 95% grâce au barrage  Hassan Eddakhil.
  • Dans le Gheris : 85 % (batterie de barrage).
  • Dans le Guir : 37% actuellement  où l’on observe une nette discordance entre les ressources en eau et les terrains agricoles.

Eaux souterraines

  • Potentiel : 186 millions dont 50 % sont mobilisés.
  • Plusieurs unités hydrogéologiques recelant  une douzaine de nappes dont :
    • Nappes quaternaires (9 nappes) constituant les nappes d’accompagnement des cours d’eau le long des vallées (Ziz, Rheris, Guir)
    • Nappes du haut Atlas
    • Nappes du Bassin Crétacé
    • Nappes de l’Anti-Atlas

POTENTIALITES EN TERRES AGRICOLES

  1. Grande Hydraulique                       27.900 ha
    • Périmètre de recasement : 1.000 ha,
    • Vallée de Ziz : 4.500 ha,
    • Plaine de Tafilalet : 22.400 ha,
  2.  PMH
    • Nombre de périmètre 346: 32.450 ha
  3. Extensions sur terres collectives
    • Environ 22.780 ha dont 11.000 ha sont  dèjà accordés.

BASSIN VERSANT NOMBRE DE PERIMETRES SUPERFICIE (HA) SUPERFICIE REHABLITEE (%)
ASSIF MELLOUL 24 1.340 08
HAUT ZIZ 83 6.550 65
AVAL ZIZ 10 470 75
GHERIS 50 15.590 70
GUIR 113 6.080 78
MAIDER 66 2.420 38
TOTAL 346 32.450

CONTRAINTES

Naturelles

  • Climat aride,
  • Forte irrégularité des pluies dans le temps et dans l’espace,
  • Déficit pluviométrique allant de 40 à 80%,
  • Utilisation peu efficiente  de l’eau,
  • Accentuation des phénomènes extrêmes,
  • Surexploitation des nappes souterraines,
  • Erosion des sols,
  • Baisse de la recharge des nappes à cause de la succession des  années sèches,
  • Plusieurs intervenants dans la gestion de la ressource.

Sociales :

  • Droits d’eau,
  • Morcellement.

Actions

  • Poursuite de mobilisation des eaux
  • Amélioration de l’efficience de transport des eaux
  • Protection des terrains agricoles et infrastructures hydro-agricoles
  • Aménagement des pistes rurales
  • Amélioration des techniques d’économie d’eau
  • Incitation à l’investissement agricole